Advancing Sexual and Reproductive Health and Rights
 
media center
| 

NEWS IN CONTEXT

Nouvelle vidéo : Avortement dans le monde

October 4, 2012

Environ 40 millions d'avortements auront lieu dans les pays en voie de développement cette année. La plupart de ces procédures seront non médicalisées et pratiquées dans la clandestinité, avec de graves conséquences sur la vie d’innombrables femmes. Chaque année, 47 000 femmes meurent à cause de complications liées à l’avortement non médicalisé et millions d’autres sont blessées, dont certaines grièvement et de façon permanente. Ces décès et blessures sont presque entièrement évitables.

Afin d’assurer que le débat mondial sur l'avortement non médicalisé et ses conséquences soit informé par des faits, le Guttmacher Institute a créé une courte vidéo présentant les données probantes essentielles sur l'avortement dans le monde.

Disponible en anglais
Disponible en español

La vidéo vise à informer les discussions des décideurs, du public et des médias au sujet de la prestation de services d'avortement médicalisé – des services essentiels aux soins de santé reproductive qui sont bénéfiques pour les femmes, leurs enfants et la société. La vidéo fait ressortir plusieurs points clés:

  • Partout dans le monde, des femmes se font avorter, et ce pour des raisons similaires qui incluent le manque de moyens d’élever un enfant ou un enfant de plus, l’instabilité de leur relation et le besoin de poursuivre leurs études.
  • La fréquence de l'avortement a beaucoup moins à voir avec son statut juridique qu’avec le taux de grossesses non planifiées, la cause fondamentale de la plupart des avortements. Les taux de grossesses non planifiées sont directement liés à l’accès aux services de planification familiale de qualité.
  • La meilleure façon de réduire le recours à l'avortement n'est pas en niant aux femmes l’accès à des procédures médicalisées et légales, mais en leur donnant le pouvoir de contrôler leur fécondité et de prévenir les grossesses non désirées. Aujourd'hui, 222 millions de femmes dans les pays en voie de développement veulent éviter une grossesse, mais n'utilisent pas de méthode contraceptive moderne.

Réduire l'incidence de l'avortement non médicalisé est un impératif de santé publique. C’est un droit fondamental de chaque femme de pouvoir décider si et quand elle veut avoir un enfant, sans devoir mettre sa santé ou sa vie en danger.

Vous pouvez regarder la vidéo sur notre chaîne YouTube. S'il-vous-plaît partagez la vidéo, ainsi que vos réactions sur notre page Facebook.

Ici vous trouverez plus l’information :