S’il vous plaît, partagez cette infographie afin d’assurer que le débat soit informé de faits, et non de désinformation.
 

Les grossesses non planifiées sont la cause principale de la plupart des avortements.

Source: Singh S et al., Abortion Worldwide: A Decade of Uneven Progress, New York: Guttmacher Institute, 2009.

225 millions de femmes dans les pays en développement ont des besoins non satisfaits de contraception moderne.

Source: Singh S, Darroch JE et Ashford L, Adding It Up: The Costs and Benefits of Investing in Sexual and Reproductive Health 2014, New York: Guttmacher Institute, 2014.

Plus de 22 000 femmes meurent chaque année à cause de complications liées aux avortements non médicalisés.

Sources: Singh S, Darroch JE et Ashford L, Adding It Up: The Costs and Benefits of Investing in Sexual and Reproductive Health 2014, New York: Guttmacher Institute, 2014.

Say L et al., Global causes of maternal death: a WHO systematic analysis, Lancet Global Health, 2014, doi:10.1016/S2214-109X(14)70227-X.

Des millions d’autres femmes sont blessées.

Source: Singh S et Maddow-Zimmet I, Facility-based treatment for medical complications resulting from unsafe pregnancy termination in the developing world, 2012: a review of evidence from 26 countries, BJOG, 2015, doi:10.1111/1471-0528.13552.

86% des avortements ont lieu dans les pays en développement, la plupart d’entre eux dans les pays qui ont des lois très restrictives.

Source: Sedgh G et al., Induced abortion: incidence and trends worldwide from 1995 to 2008, Lancet, 2012, 379(9816):625–632.

Rendre l’avortement illégal n’évite pas qu’il se produise, mais oblige les femmes à avoir des procédures clandestines et risquées.

Source: Singh S et al., Abortion Worldwide: A Decade of Uneven Progress, New York: Guttmacher Institute, 2009.

Pourcentage des avortements qui ne sont pas médicalisés (carte)

Source: Sedgh G et al., Induced abortion: incidence and trends worldwide from 1995 to 2008, Lancet, 2012, 379(9816):625–632.