Pages 172 - 180

Measuring Unmet Need: Wives, Husbands or Couples?

Contexte: La définition de la notion de besoin non satisfait a évolu&eacu te; avec le temps, et les estimations de ce besoin peuvent être calculées en fonction des déclarations des épouses, des maris et des couples. Ces estimations peuvent toutes avoir des implications sur la planification des programmes.

Méthodes: Les données d'enquêtes démographiques et de santé (EDS) récentes du Bangladesh, de la République dominicaine et de Zambie servent à l'examen d'une nouvelle définition du besoin non satisfait, ne tenant compte que des réponses relatives aux désirs de fécondité et intentions futures de pratiquer la contraception. Le besoin non satisfait est déterminé pour les épouses, les maris et les couples. Une estimation minimale du besoin non satisfait des couples est obtenue lorsque les deux partenaires présentent ce besoin; un maximum est atteint si l'un des conjoints présentant un besoin non satisfait définit le besoin non satisfait du couple.

Résultats: Dans les trois pays, des différences substantielles ont été observées entre les époux quant aux intentions de contraception et de fécondité. La divergence est plus grande entre les maris et les femmes en ce qui concerne l'intention de pratiquer la contraception que celle d'avoir des enfants. En Zambie, 55% des épouses—par rapport à 36% des maris—qui ne pratiquent pas la contraception déclarent avoir l'intention d'y recourir dans les 12 mois. Au Bangladesh, ces pourcentages s'élèvent à 46% pour les épouses et 42% pour les maris, et en République dominicaine, les proportions sont, respectivement, de 49% et 41%. Lorsque le besoin non satisfait calculé en fonction des déclarations féminines est comparé aux résultats obtenus sur la base de l'estimation minimale, le besoin non satisfait des couples est surestimé de 106% au Bangladesh, de 96% en République dominicaine et de 246% en Zambie. Les estimations fondées sur les déclarations des femmes sont en revanche plus proches de l'estimation maximale relative aux couples.

Conclusions: Le besoin non satisfait calculé pour les femmes mariées diffère considérablement de celui calculé pour les maris et pour les couples. Les profondes divergences observées dans ces mesures peuvent être signe de désaccord entre les époux ou d'un manque de communication quant aux objectifs de procréation poursuivis ou à la pratique de la contraception: deux questions auxquelles les programmes devront accorder leur attention s'ils entendent rehausser les taux de prévalence contraceptive.

Acknowledgment

Stan Becker is professor, Department of Population Dynamics, Johns Hopkins School of Public Health, Baltimore, MD, USA. The author would like to thank Mian Hossein for data processing work. Fannie Fonseca, Athena Tapales and Kirsten Stoebenau gave helpful comments on an earlier draft. Bettie Martin produced Figure 1, and Shea Rutstein provided the current definition of unmet need used by DHS. The research on which this article is based was supported in part by a grant from the National Institute of Child Health and Human Development (NICHD; HD34889-02). The library services are supported by the Hopkins Population Center grant from the NICHD (5-P30-HD06268).

Disclaimer
The views expressed in this publication do not necessarily reflect those of the Guttmacher Institute.

International Perspectives on Sexual and Reproductive Health