Pages 175 - 184

Unwanted Pregnancy and Associated Factors Among Nigerian Women

Contexte

De nombreuses Nigérianes connaissent des grossesses non désirées. Pour éviter les problèmes de santé qui y sont associés, il importe de comprendre les facteurs liés à la grossesse non désirée au Nigéria.

Méthodes

Une enquête en communauté a été menée auprès de 2.978 femmes de 15 à 49 ans dans huit états nigérians. L'analyse de régression logistique uni- et multivariée a permis de déterminer l'incidence des grossesses non désirées, celle du recours à l'avortement parmi les femmes affectées et les facteurs associés à la grossesse non désirée et au comportement de recours à l'avortement. D'autres analyses examinent la prévalence contraceptive et les raisons invoquées par les femmes quant au recours à l'avortement et à l'absence de pratique contraceptive au moment de la conception non désirée.

Résultats

Vingt-huit pour cent des répondantes ont déclaré avoir connu une grossesse non désirée; la moitié d'entre elles ont déclaré avoir tenté d'interrompre leur dernière grossesse non désirée. Quarante-trois pour cent des femmes ayant recouru à l'avortement ont donné pour raisons qu'elles n'étaient pas mariées, qu'elles étaient trop jeunes ou qu'elles fréquentaient encore l'école. De celles qui ne pratiquaient pas la contraception au moment de la conception non désirée, 44% ont déclaré ne rien savoir de la planification familiale tandis que 22% affirmaient ne pas avoir accès à des services de contraception, ne pas pouvoir se les payer ou en redouter les effets secondaires. Au moment de l'enquête, 27% des répondantes couraient le risque d'une grossesse non désirée. Près de la moitié n'étaient pas sensibilisées aux méthodes contraceptives.

Conclusions

Les Nigérianes recourent souvent à l'avortement pour éviter une naissance non désirée. L'apport de prestations de conseil et d'information sur la planification familiale permettrait de réduire substantiellement l'incidence des grossesses non désirées et de l'avortement au Nigéria.

Authors' Affiliations

Gilda Sedgh is senior research associate, Akinrinola Bankole is director of international research, Susheela Singh is vice president for research and Rubina Hussain is research associate—all with the Guttmacher Institute, New York. Boniface A. Oye-Adeniran and Isaac F. Adewole are coordinators of The Campaign Against Unwanted Pregnancy, Lagos, Nigeria.

Acknowledgment

The research on which this article was based was supported by grants from the John D. and Catherine T. MacArthur Foundation and the Packard Foundation. The authors thank Stanley Henshaw for his valuable advice during the development and implementation of the survey and the analysis of the results.

Disclaimer
The views expressed in this publication do not necessarily reflect those of the Guttmacher Institute.

International Perspectives on Sexual and Reproductive Health

Support Our Work

Your support enables the Guttmacher Institute to advance sexual and reproductive health and rights in the United States and globally through our interrelated program of high-quality research, evidence-based advocacy and strategic communications.