Pages 124 - 132

Consent and Coercion: Examining Unwanted Sex Among Married Young Women in India

Contexte

Malgré le volume grandissant de la recherche relative à la question des rapports sexuels non consensuels dans la population adolescente, peu d'études se sont penchées sur les rapports imposés au sein du mariage dans les contextes où le mariage précoce est courant, ou sur les rapports non désirés même s'ils ne sont pas perçus comme forcés.

Méthodes

Une étude transversale, basée sur les données d'enquêtes et d'entrevues en profondeur, a été menée parmi les jeunes femmes mariées de Gujarat et de West Bengal, en Inde. Les données descriptives et la régression logistique multinomiale ont servi à déterminer la prévalence et les facteurs de risque de rapports sexuels non désirés occasionnels ou fréquents. Les données qualitatives ont servi à l'examen du contexte des rapports sexuels non désirés.

Resultats

Douze pour cent des jeunes femmes mariées subissaient fréquemment des rapports sexuels non désirés; 32% en subissaient occasionnellement. Le risque de tels rapports était moindre parmi les femmes qui connaissaient leur époux au moment du mariage, qui bénéficiaient régulièrement du soutien de leur époux dans les situations de conflit avec d'autres membres de la famille ou qui vivaient dans les ménages économiquement mieux lotis. Les rapports sexuels non désirés fréquents se sont révélés associés à l'absence de maternité ou d'une première grossesse, aux niveaux d'instruction inférieurs et à l'approbation des normes qui justifient la violence conjugale à l'encontre des femmes.

Conclusion

Pour les jeunes femmes mariées, les rapports sexuels ne sont pas toujours consensuels ou désirés. Il est nécessaire de procéder à une recherche approfondie pour déterminer les effets des rapports sexuels non désirés sur les issues de santé sexuelle et génésique et pour aider les programmes à définir les meilleures stratégies d'approche de la contrainte sexuelle au sein du mariage.

Authors' Affiliations

K.G. Santhya is senior program officer, Population Council, New Delhi. Nicole Haberland is program associate, Population Council, New York. F. Ram is professor, R.K. Sinha is reader and S.K. Mohanty is lecturer—all at the International Institute for Population Sciences, Mumbai.

Acknowledgment

Earlier versions of this paper were presented at the XXV International Population Conference, Tours, France, July 18–23, 2005, and the annual meeting of the Population Association of America, Los Angeles, CA, USA, March 30–April 1, 2006. The authors thank Shireen Jejeebhoy, Kelly Hallman and Judith Bruce for valuable comments on early drafts of this paper, and Saswata Ghosh and Ajay Singh for their help in data analysis. This study was supported by the Department for International Development, the Bill and Melinda Gates Foundation, the John D. and Catherine T. MacArthur Foundation, the Andrew W. Mellon Foundation, the Summit Foundation and the Community Foundation for the National Capital Region.

Disclaimer
The views expressed in this publication do not necessarily reflect those of the Guttmacher Institute.

International Perspectives on Sexual and Reproductive Health

Support Our Work

Your support enables the Guttmacher Institute to advance sexual and reproductive health and rights in the United States and globally through our interrelated program of high-quality research, evidence-based advocacy and strategic communications.