STI Treatment-Seeking Behaviors Among Youth in Nigeria: Are There Gender Differences?

Contexte

La recherche sur les IST parmi les jeunes du Nigéria n'est guère développée. Il importe de déterminer les différences de genre dans les comportements de recherche de soins parmi les jeunes présentant des symptômes d'IST autodéclarés.

Méthodes

Les données relatives à 538 hommes et femmes de 15 à 24 ans présentant au moins un symptôme d'IST ont été extraites des enquêtes nationales sur le VIH/sida et la santé génésique (NARHS) de 2003 et 2005. Des analyses bivariées et multivariées ont été menées pour déterminer les différences de genre parmi les jeunes qui avaient cherché à faire soigner leurs symptômes d'IST et les facteurs relatifs à la recherche d'un traitement auprès de sources de soins de santé formelles ou informelles.

Résultats

Les hommes avaient cherché en plus grande proportion à faire traiter leur IST (64% vs 48% des femmes). Parmi les jeunes qui s'étaient fait soigner, 60% des femmes s'étaient adressées à des sources formelles, le plus généralement une clinique publique, et 54% des hommes avaient consulté des sources informelles, le plus souvent un guérisseur traditionnel. Les femmes présentent une plus faible probabilité de recherche de traitement d'IST (rapport de probabilités, 0,6). Pour les hommes comme pour les femmes, le rang économique est associé positivement à la recherche de soins auprès d'une source formelle plutôt qu'informelle (2,4–4,2); parmi les femmes, celles de 22 à 24 ans se révèlent plus susceptibles que celles de 15 à 18 ans de s'être adressées à une source formelle (2,5).

Conclusion

Les programmes et politiques visant à accroître le traitement des IST parmi les jeunes du Nigéria doivent cibler différemment les hommes et les femmes.

Authors' Affiliations

Kristin N. Mmari is assistant scientist, Department of Population, Family and Reproductive Health, Johns Hopkins Bloomberg School of Public Health, Baltimore, MD, USA. Ololade Oseni is senior monitoring and evaluation advisor, Family Health International, Abuja, Nigeria. Adesegun O. Fatusi is professor, Department of Community Health, College of Health Sciences, Obafemi Awolowo University, Ile-Ife, Nigeria.

Disclaimer
The views expressed in this publication do not necessarily reflect those of the Guttmacher Institute.

International Perspectives on Sexual and Reproductive Health