Pages 84 - 94

Legal Abortion Worldwide in 2008: Levels and Recent Trends

Contexte

L'évaluation périodique de l'incidence de l'avortement est essentielle au suivi des tendances de la grossesse non planifiée et des lacunes des services et de la pratique de la contraception.

Méthodes

Les statistiques et estimations des IVG légales pratiquées en 2008 ont été compilées pour 64 des 77 pays où l'avortement légal est généralement accessible; ces 64 pays sont ceux de 98% des femmes de 15 à 44 ans vivant dans les pays admissibles à l'inclusion. Les sources de données sont les rapports ou questionnaires complétés des offices nationaux de la statistique et d'enquêtes nationalement représentatives. La complétude des chiffres officiels a été évaluée par des experts internes aux pays et régionaux. Les tendances depuis 1996 et 2003 sont évaluées.

Résultats

Des 77 pays dotés d'une législation libérale sur l'avortement, 36 font partie du monde en développement. En 2008, les taux d'avortement des 25 pays disposant d'une documentation complète—tous pays développés—variaient entre sept (Allemagne et Suisse) et 30 (Estonie) pour 1.000 femmes âgées de 15 à 44 ans. Les taux d'avortement sont en déclin dans 11 des 20 pays disposant d'une information régulièrement fiable sur les tendances entre 1996 et 2008; les baisses sont généralement plus fortes que les hausses, bien que le rythme du déclin diminue après 2003. Les plus hauts taux d'avortement observés le sont dans les pays en développement dont les estimations sont incomplètes. Pour la plupart des pays en développement dotés de législations libérales, les taux d'avortement déclarés sont incomplets et varient largement.

Conclusions

Les hauts taux d'avortement relevés dans certains pays et la faible augmentation des taux constatée dans d'autres révèlent un besoin important de services de planification familiale plus efficaces aux populations concernées. Les systèmes de collecte de données fiables nécessaires à l'assurance du suivi correct des tendances font défaut dans de nombreux pays.

Authors' Affiliations

Gilda Sedgh is senior research associate, Susheela Singh is vice president for research, Stanley K. Henshaw is senior fellow and Akinrinola Bankole is director of international research—all with the Guttmacher Institute, New York.

Acknowledgment

The authors thank Evert Ketting for helping to obtain data, procuring and providing assessments of data quality, and reviewing a draft of this article, and Alyssa Tartaglione and Rubina Hussain for their extensive help with data collection and data management. We gratefully acknowledge support for this project from the United Kingdom Department for International Development, the Dutch Ministry of Foreign Affairs and the John D. and Catherine T. MacArthur Foundation.

Disclaimer
The views expressed in this publication do not necessarily reflect those of the Guttmacher Institute.

International Perspectives on Sexual and Reproductive Health

Support Our Work

Your support enables the Guttmacher Institute to advance sexual and reproductive health and rights in the United States and globally through our interrelated program of high-quality research, evidence-based advocacy and strategic communications.