Donate Now

Connect With Us

Search form

Pages 170 - 180

Condom Use Before Marriage and Its Correlates: Evidence from India

Contexte

L'Inde dispose de peu de données concernant l'usage du préservatif dans les relations prénuptiales des jeunes.

Méthodes

Les données d'une étude sous-nationale des jeunes Indiens et Indiennes ont servi à évaluer l'usage du préservatif dans les relations prénuptiales. Les analyses reposent sur les données d'enquête de 2.408 jeunes mariés ou non âgés de 15 à 24 ans qui ont eu des rapports sexuels avant le mariage et sur les données qualitatives obtenues de 271 de ces jeunes ayant participé à un entretien en profondeur. Les caractéristiques associées à quatre mesures d'usage du préservatif (usage à un moment quelconque, usage régulier, usage lors des premiers rapports sexuels et usage lors des derniers rapports) sont identifiées par régression logistique.

Résultats

Seuls 7% des jeunes femmes et 27% des jeunes hommes qui avaient eu des rapports sexuels avant le mariage avaient jamais utilisé le préservatif. Dans les deux sexes, la gêne à l'idée de se procurer le préservatif auprès d'un prestataire ou d'un pharmacien est en corrélation inverse avec la plupart des mesures d'usage (OR, 0,5), tandis que le fait d'avoir des pairs ayant eu des rapports prénuptiaux présente généralement une corrélation positive (1,6–2,9). Les jeunes femmes qui n'ont eu de rapports prénuptiaux que dans le cadre de relations non amoureuses sont moins susceptibles d'avoir utilisé le préservatif lors de leurs derniers rapports (0,2), par rapport à celles engagées dans des relations strictement amoureuses. Côté masculin, la situation inverse est observée (1,5–1,6). Parmi les jeunes hommes, le niveau d'éducation, l'âge au moment des premiers rapports sexuels et le niveau économique du quartier sont associés positivement à l'usage du préservatif.

Conclusion

Il existe un besoin de programmes qui encouragent l'usage du préservatif. Les structures de prestation doivent être modifiées pour permettre aux jeunes de se procurer facilement le préservatif, de manière discrète et confidentielle.

Authors' Affiliations

K. G. Santhya and Rajib Acharya are associates, and Shireen J. Jejeebhoy is senior associate—all at the Population Council, New Delhi.

Acknowledgment

The authors gratefully acknowledge the support of the John D. and Catherine T. MacArthur Foundation and the David and Lucile Packard Foundation. We thank Komal Saxena, M.A. Jose and Shilpi Rampal for their support and assistance in preparing the manuscript.

Disclaimer
The views expressed in this publication do not necessarily reflect those of the Guttmacher Institute.

International Perspectives on Sexual and Reproductive Health