Pages 68 - 76

Increasing Postpartum Contraception in Rural India: Evaluation of a Community-Based Behavior Change Communication Intervention

Contexte

Bien qu’ayant réussi à accroître la pratique de la contraception parmi les couples ayant atteint leur nombre d’enfants désiré, le programme de planification familiale indien n’a pas remporté autant de succès en ce qui concerne la sensibilisation des couples à la contraception lorsqu’il s’agit d’espacer les naissances.

Méthodes

Une étude d’évaluation a été effectuée sur une intervention de communication pour le changement comportemental intégrée dans le programme gouvernemental existant dans le but d’accroître la connaissance et la pratique de la méthode de l’aménorrhée lactationnelle et de la contraception post-partum à travers le conseil d’agents de communauté. L’intervention, réalisée entre septembre 2006 et janvier 2007, a porté sur 959 femmes enceintes de 15 à 24 ans résidentes de l’état d’Uttar Pradesh, en Inde. L’évaluation procède par analyses de régression logistique afin de mesurer les différences de connaissance et de pratique contraceptive entre les enquêtes de base et le suivi post-partum à quatre puis à neuf mois dans et entre les groupes d’intervention et de comparaison.

Résultats

Les données de suivi indiquent un accroissement de la connaissance de la méthode de l’aménorrhée lactationnelle et des méthodes d’espacement, ainsi que de la pratique de ces dernières. À quatre mois post-partum, les femmes du groupe d’intervention sont plus susceptibles de connaître les messages d’espacement sain que celles du groupe témoin (OR, 2,1). À neuf mois post-partum, les femmes du groupe d’intervention, celles mieux sensibilisées aux pratiques d’espacement sain et celles faisant preuve d’une connaissance correcte d’au moins deux méthodes d’espacement sont plus susceptibles que les autres de pratiquer une méthode contraceptive (1,5–3,5). La pratique contraceptive moderne à des fins d’espacement à neuf mois post-partum s’élève à 57% dans le groupe d’intervention, par rapport à 30% dans celui de comparaison.

Conclusions

La communication ciblée pour le changement comportemental à travers les agents de communauté offre une stratégie efficace et faisable de promotion de la contraception post-partum.

Authors' Affiliations

Mary Philip Sebastian is senior program officer, and Mohammed Ejazduin Khan is senior program associate, both at Population Council, New Delhi. At the time this article was written, Kaushal Kumari was assistant research officer, and Rukma Idnani was head, Obstetrics and Gynaecology Department, both at Lala Lajpat Rai Memorial Medical College, Meerut, India.

Acknowledgment

This study was funded by the United States Agency for International Development (USAID) under Cooperative Agreement No. HRN-A-00-98-00012-00. The contents are the responsibility of the FRONTIERS Program of the Population Council and do not necessarily reflect the views of USAID or the U.S. government.

Disclaimer
The views expressed in this publication do not necessarily reflect those of the Guttmacher Institute.

International Perspectives on Sexual and Reproductive Health

Support Our Work

Your support enables the Guttmacher Institute to advance sexual and reproductive health and rights in the United States and globally through our interrelated program of high-quality research, evidence-based advocacy and strategic communications.