Pages 22 - 31

Predictors of Sexual Debut Among Young Adolescents In Nairobi’s Informal Settlements

Contexte

Il existe un besoin de mieux comprendre les divers facteurs sociaux, psychosociaux et comportementaux associés à l’activité sexuelle des jeunes adolescents dans divers contextes d’Afrique subsaharienne.

Méthodes

Les données proviennent des vagues 1 (2007–2008) et 2 (2009) de l’étude Transition to Adulthood, basée sur l’information collectée sur les marqueurs clés de la transition vers l’âge adulte et les caractéristiques sociales, démographiques et psychosociales des jeunes hommes et femmes vivant dans deux quartiers marginaux de Nairobi (Kenya). L’étude procède par analyses de régression logistique pour examiner les variables associées à l’expérience des premiers rapports sexuels à la vague 2 parmi les jeunes âgés de 12 à 16 ans sans expérience sexuelle à la vague 1.

Résultats

Des 1.754 jeunes compris dans l’échantillon, 92 avaient vécu leurs premiers rapports sexuels entre les deux vagues de l’enquête. Chez les garçons comme chez les filles, le moment des premiers rapports sexuels est associé positivement à la déscolarisation permanente (OR, 6,9 et 21,8, respectivement), à l’absence totale de scolarisation (8,6 et 39,4) et à l’expérience d’un grave dysfonctionnement familial (2,8 et 5,7). L’absence de surveillance parentale ne s’avère un prédicteur de premiers rapports que du côté masculin (10,1), alors que les faibles aspirations le sont côté féminin seulement (10,4). Étonnamment, les jeunes femmes, comme leurs homologues masculins, dont l’estime personnelle était plutôt faible se révèlent moins susceptibles que les autres d’avoir eu leurs premiers rapports sexuels entre les vagues 1 et 2 (0,4 et 0,3).

Conclusions

Les résultats de l’étude soulignent l’importance du dysfonctionnement familial, de la surveillance parentale, de la participation civique et de l’estime de soi dans la détermination du comportement sexuel dans le groupe d’âge considéré. Des études plus approfondies permettraient d’éclaircir l’approche à adopter à l’égard de ces facteurs dans les programmes de prévention visant les jeunes adolescents.

Authors' Affiliations

Milly Marston is lecturer, and John G. Cleland is emeritus professor—both at the London School of Hygiene and Tropical Medicine, London. Donatien Beguy is research scientist and head of the Statistics and Surveys Unit, and Caroline Kabiru is research scientist and head of the Urbanization and Wellbeing Research Program—both at the African Population and Health Research Center, Nairobi, Kenya.

Acknowledgment

The Transitions to Adulthood study was part of a larger project, the Urbanization and Poverty Health Dynamics project, funded by the Wellcome Trust (grant GR 07830M). This project was nested in the Nairobi Urban Health and Demographic Surveillance System, which is part of the INDEPTH Network. Analysis and writing time for colleagues at the African Population and Health Research Center was supported by funding from the William and Flora Hewlett Foundation (grant 2009–4051); the Rockefeller Foundation (grant 2009-SCG 302); the Monitoring, Learning and Evaluation project, funded by the Bill & Melinda Gates Foundation (grant 52037); and the STEP UP (Strengthening Evidence for Programming on Unintended Pregnancy) Research Programme Consortium, funded by UKaid from the Department for International Development (grant SR1109D-6).

Disclaimer
The views expressed in this publication do not necessarily reflect those of the Guttmacher Institute.

International Perspectives on Sexual and Reproductive Health