Pages 119 - 126

Pregnancy Termination in Matlab, Bangladesh: Trends And Correlates of Use of Safer and Less-Safe Methods

Contexte

La régulation menstruelle (RM), une forme relativement sûre d’interruption volontaire de la grossesse (IVG), est légale au Bangladesh en début de grossesse. Les facteurs associés à la décision des femmes de choisir cette méthode d’IVG ou une autre moins dénuée de risque restent cependant peu connus.

Méthodes

Les données du Système de surveillance démographique de Matlab concernant 122 691 grossesses—dont 5 221 (4,3%) interrompues—ont servi à examiner les tendances, entre 1989 et 2008, relatives à l’interruption de la grossesse (IVG) et au recours aux méthodes plus (RM ou dilatation et curetage) ou moins sûres (toutes autres). Les facteurs associés à la décision d’IVG et au recours aux méthodes plus sûres ont été estimés par régressions logistiques et logistiques multinomiales.

Résultats

Soixante-sept pour cent des interruptions de grossesse ont été pratiquées selon les méthodes plus sûres et 33% selon celles moins dénuées de risque. La proportion des grossesses interrompues augmente entre 1989 et 2008, sous l’effet, pour la totalité, du recours accru aux méthodes plus sûres. Les femmes âgées de moins de 18 ans et celles de 25 ans et plus paraissent plus susceptibles que celles de 20 à 24 ans d’interrompre leur grossesse (RC compris entre 1,5 dans les tranches de 16 à 17ans ou de 25 à 29 ans et 26,1 parmi les femmes âgées de 45 ans et plus). Parmi les femmes ayant choisi l’IVG, celles de 25 à 44 ans sont plus susceptibles que celles de 20 à 24 ans d’avoir eu recours à une méthode plus sûre. Par rapport aux femmes sans instruction formelle, celles ayant bénéficié d’une certaine scolarisation sont plus susceptibles d’avoir recours à l’IVG, et d’utiliser les méthodes plus sûres.

Conclusion

Les grossesses sont interrompues en proportion grandissante à Matlab, selon un recours grandissant aussi aux méthodes plus sûres.

Authors' Affiliations

Julie DaVanzo is senior economist, RAND, Santa Monica, CA, USA. Mizanur Rahman is senior research associate, Carolina Population Center, University of North Carolina, Chapel Hill, USA.

Acknowledgment

Support was provided by the World Health Organization Research Program on Sexual and Reproductive Health, Geneva, through a grant to the International Centre for Diarrheal Disease Research, Bangladesh, which subcontracted services from Pathfinder International, where Dr. Rahman was employed when this research began. The authors thank Shahabuddin Ahmed for his assistance with the data analysis. The views expressed in this article are those of the authors and do not reflect the opinions of current or past employers or funders.

Author contact: [email protected]

Disclaimer
The views expressed in this publication do not necessarily reflect those of the Guttmacher Institute.

International Perspectives on Sexual and Reproductive Health

Support Our Work

Your support enables the Guttmacher Institute to advance sexual and reproductive health and rights in the United States and globally through our interrelated program of high-quality research, evidence-based advocacy and strategic communications.