Pages 136 - 144

An Assessment of Family Planning Decision Makers’ And Advocates’ Needs and Strategies in Three East African Countries

Contexte

En dépit de décennies de plaidoyer basé sur des preuves pour la planification familiale dans les pays en développement, la recherche sur la manière dont les décideurs perçoivent ces efforts et y répondent est insuffisante.

Méthodes

Une analyse documentaire a produit 10 articles publiés dans la presse validée par les pairs entre 1999 et 2012 concernant les besoins des décideurs et leur expérience en matière de plaidoyer et de données probantes sur la santé. Deux ensembles de questions sur la recherche et le plaidoyer relatifs à la planification familiale—un à l’intention des décideurs et l’autre à celle de ses défenseurs—ont été développés sur la base de thèmes émergents et ont servi dans le cadre d’entretiens structurés avec 68 informateurs clés en Éthiopie, au Kenya et au Malawi.

Résultats

Les décideurs ont déclaré comprendre la valeur de la planification familiale, confirmant par ailleurs la contribution du plaidoyer à la récente évolution favorable du soutien gouvernemental à son égard. Les informateurs clés soulignent que, pour être efficaces, les messages et approches du plaidoyer doivent être adaptés aux besoins et aux intérêts d’audiences particulières. Les messages doivent aussi tenir compte des obstacles opposés au soutien de la planification familiale par les décideurs: les attitudes négatives des groupes concernés; la crainte qu’un recours grandissant à la planification ne réduise la taille et l’influence de certains blocs d’électeurs et groupes ethniques; et les priorités économiques, sociales, culturelles, religieuses et politiques concurrentes. Les décideurs déclarent valoriser les contributions des organisations internationales de planification familiale et des donateurs, mais ils préfèrent les messages de plaidoyer issus de sources locales.

Conclusions

Selon les décideurs, un plaidoyer pour la planification familiale soutenu et stratégique, développé et délivré par des acteurs nationaux sensibles à la culture, avec l’appui d’intervenants internationaux, peut amoindrir les obstacles au soutien gouvernemental de la planification.

Authors' Affiliations

Ellen Smith is senior demographer and policy analyst, Palladium (formerly known as Health Policy Project/Futures Group International), Washington, DC. Ruth Musila is senior monitoring and evaluation advisor, Management Services for Health, Arlington, VA, USA. Violet Murunga is senior knowledge translation officer, African Institute for Development Policy, Nairobi, Kenya. Ramona Godbole is HIV/AIDS costing advisor, U.S. Agency for International Development, Washington, DC.

Acknowledgment

The authors thank Linda Cahaelen for the study concept; Karen Hardee and Eliya Zulu for help with study design; Eunice Mueni, Elizabeth Leahy-Madsen and Eliya Zulu for help with interviews; Yordanos Seifu Estifanos, Khumbo Piri and Verona Ngati for research assistance; Olive Mtema, Helen Amdemikael Belachew, Rahel Getachew and Senait Tibebu for logistical support; and Beth Robinson and Deborah McGill for reviewing drafts of this manuscript.

Author contact: [email protected]
Disclaimer
The views expressed in this publication do not necessarily reflect those of the Guttmacher Institute.

International Perspectives on Sexual and Reproductive Health

Support Our Work

Your support enables the Guttmacher Institute to advance sexual and reproductive health and rights in the United States and globally through our interrelated program of high-quality research, evidence-based advocacy and strategic communications.