Donate Now

Connect With Us

Search form

Volume 43, Issue 2
Pages 75 - 87

Longitudinal Evaluation of the Tupange Urban Family Planning Program in Kenya

Contexte: Les niveaux de fécondité et de pratique contraceptive fluctuent depuis longtemps au Kenya. Le programme Tupange et ses multiples composants, dans le cadre de l'initiative de santé reproductive urbaine (Urban Reproductive Health Initiative), a été lancé en 2011 pour accroître la pratique des méthodes modernes de planification familiale.

Méthodes: Les femmes âgées de 15 à 49 ans dans cinq villes kényanes de mise en œuvre du programme Tupange ont participé à deux entretiens, en 2010 puis en 2014, concernant leur pratique contraceptive et leur exposition aux composants de l'initiative. Des modèles à effet fixe ont été estimés afin d'identifier les associations entre l'exposition au programme et la pratique des méthodes modernes. Les analyses effectuées ont cherché à déterminer le rapport coût-efficacité relatif des composants du programme.

Résultats: Durant la période quadriennale de suivi, la proportion des femmes qui pratiquaient la contraception moderne est passée de 45% à 52%, tandis que celle des utilisatrices de méthodes durables ou permanentes passait de 6% à 19%. Le modèle à effet fixe indique que la pratique des méthodes modernes est associée à l'exposition à la programmation radiophonique locale relative à Tupange et marginalement associée à la discussion de la planification familiale avec un agent de santé communautaire (ASC). Parmi les femmes célibataires ou qui n'avaient pas eu d'enfant pendant la période de l'étude, la pratique des méthodes modernes est associée à la proximité résidentielle des structures du programme. La programmation radiophonique locale s'est révélée le composant le plus rentable du programme, suivi de la proximité des structures de Tupange et des discussions avec les ASC.

Conclusions: Les programmes de santé reproductive urbaine qui cherchent à accroître la pratique des méthodes modernes de planification familiale au Kenya et dans d'autres contextes d'Afrique subsaharienne doivent envisager des approches diversifiées, incluant des activités avec les ASC, des émissions radiophoniques locales et des améliorations du contexte d'approvisionnement.

Authors' Affiliations

At the time of project implementation, Aimee Benson was survey and data management officer, Lisa M. Calhoun and Meghan Corroon were technical officers, Peter Lance was impact evaluation analyst, Rick O'Hara was program analyst, John Otsola was country manager and Jennifer Winston was geographic information systems specialist, Carolina Population Center, University of North Carolina at Chapel Hill. Ilene S. Speizer is a fellow, Carolina Population Center, and research professor, Department of Maternal and Child Health, University of North Carolina at Chapel Hill.

Author contact: [email protected]

Disclaimer
The views expressed in this publication do not necessarily reflect those of the Guttmacher Institute.

International Perspectives on Sexual and Reproductive Health