Volume 43, Issue 3
Pages 131 - 141

Preventing Pregnancy in Kenya Through Distribution and Use of the CycleBeads Mobile Application

Contexte: Au Kenya, la proportion de femmes qui ne pratiquent pas la contraception hormonale donne à penser qu'il existe dans le pays un besoin considérable d'une option de planification familiale naturelle moderne. L'application pour téléphone mobile iCycleBeadsTM (appli), une plateforme numérique pour la Méthode des jours fixes®, pourrait être utile à cette fin.

Méthodes: Après la promotion de l'appli CycleBeads au Kenya en mai-juin 2015, une étude pilote de trois mois a procédé à la collecte de données quantitatives et qualitatives auprès de 185 utilisatrices. L'examen par tests chi carré, régression logistique binaire et analyse de contenu thématique a servi à évaluer si l'appli avait amené de nouvelles utilisatrices à la planification familiale, à comprendre l'expérience des utilisatrices et à évaluer la variation de cette expérience en fonction du canal de distribution.

Résultats: Les participantes ont découvert l'appli par l'intermédiaire d'organisations non gouvernementales (17%), de médias numériques (33%) ou de membres de leur famille ou d'amies (50%). La plupart ont utilisé l'appli pour suivre leurs règles (54%) ou pour éviter une grossesse (37%); quelques-unes pour planifier une grossesse (7%) ou pour d'autres raisons (2%). La raison principale du choix de la Méthode des jours fixes s'est avérée la peur des effets secondaires des méthodes hormonales (64%). Les femmes ont, en majorité, trouvé l'appli et la méthode faciles à utiliser (53%). Parmi celles qui cherchaient à éviter une grossesse, 42% n'avaient encore jamais pratiqué de méthode. À la ligne médiane, toutes les participantes connaissaient le moment des jours féconds et la plupart (97%) avaient connaissance des critères de la méthode concernant la longueur du cycle. Les femmes ont déclaré des taux élevés de recours au préservatif (88%), à l'abstinence (68%) et au retrait (46%) durant leurs jours féconds.

Conclusion: Proposer l'appli CycleBeads aux femmes pour les aider à utiliser la Méthode des jours fixes peut élargir les options de planification familiale, réduire les besoins non satisfaits et rendre la planification plus largement disponible.

Authors' Affiliations

At the time this article was written, Victoria Shelus was research officer, Nicki Ashcroft was program officer, Sarah Burgess was research officer and Monica Giuffrida was program associate—all at the Institute for Reproductive Health, Georgetown University, Washington, DC. Victoria Jennings is director, Institute for Reproductive Health.

Disclaimer
The views expressed in this publication do not necessarily reflect those of the Guttmacher Institute.

International Perspectives on Sexual and Reproductive Health