Volume 44, Issue 3
Pages 81 - 89

Pharmacy Provision of Medication Abortion in Nepal: Pharmacy Owner and Worker Perspectives

Contexte: L'avortement médicamenteux a le potentiel de transformer la prestation des soins d'avortement sans risques dans les pays à revenu faible et intermédiaire. Il ne requiert du reste qu'un minimum de compétences cliniques et d'équipement. Au Népal, l'avortement provoqué au premier trimestre par la prise de mifépristone et de misoprostol est légalement accessible dans les structures de santé agréées par l'État. Le point de vue des employés de pharmacie concernant la prestation en pharmacie n'est cependant guère documenté.

Méthodes: Des entretiens en profondeur ont été menés en 2015 avec 19 propriétaires de pharmacie et sages-femmes auxiliaires dans deux districts du Népal, afin d'examiner l'opinion des répondants sur l'avortement médicamenteux et sur la possibilité de la prestation légale de l'avortement médicamenteux en pharmacie. Deux codeurs ont examiné indépendamment la transcription de ces entretiens, assurant leur codage et leur analyse selon une approche thématique.

Résultats: Les participants étaient sûrs de pouvoir offrir l'avortement médicamenteux sans risques et estimaient combler un créneau important de services abordables, pratiques et confidentiels aux femmes de leurs communautés. Ils percevaient les avantages de l'intégration des pharmacies dans les réseaux de l'avortement légal au Népal, comme l'amélioration de l'accès à l'avortement médicamenteux et une plus grande protection de la vie privée. Les participants estimaient aussi que la qualité de leurs soins pourrait être améliorée par une formation permanente des prestataires rattachés aux pharmacies et par l'insertion formelle de ces prestataires dans les réseaux existants de prestation de l'avortement, pour simplifier les orientations et renvois.

Conclusions: L'intégration des pharmacies au système de prestation de l'avortement légal pourrait faciliter la réglementation et la formation. La prise en compte du point de vue des employés de pharmacie peut être propice à la durabilité et au succès des programmes d'avortement sans risques.

Authors' Affiliations

Goleen Samari is assistant professor, Department of Population and Family Health, Mailman School of Public Health, Columbia University, New York. Maya Blum is project director, Beyond the Pill Program, and Corinne H. Rocca is associate professor, Advancing New Standards in Reproductive Health—both with the Department of Obstetrics, Gynecology & Reproductive Sciences, Bixby Center for Global Reproductive Health, University of California, San Francisco, CA, USA. Mahesh Puri is associate director, Center for Research on Environment Health & Population Activities, Kathmandu, Nepal. Rebecca Cohen is assistant professor, Department of Obstetrics and Gynecology, University of Colorado Anschutz Medical Center, Denver, CO, USA.

Disclaimer
The views expressed in this publication do not necessarily reflect those of the Guttmacher Institute.

International Perspectives on Sexual and Reproductive Health

Support Our Work

Your support enables the Guttmacher Institute to advance sexual and reproductive health and rights in the United States and globally through our interrelated program of high-quality research, evidence-based advocacy and strategic communications.