Donate Now

Connect With Us

Search form

Volume 46
Pages 1 - 7

The Extended Role of Health Facility Cleaners in Maternity Care in Kenya

Contexte: La documentation et les données indiquent de plus en plus que le travail du personnel non clinique des structures de soins de santé s'étend au-delà du rôle qu'on attendrait ordinairement de lui, en particulier dans les pays à revenu faible ou intermédiaire. Il importe d'examiner — de leur point de vue — le rôle des effectifs de nettoyage des structures sanitaires du Kenya si l'on veut mieux comprendre leurs responsabilités réelles et perçues dans les soins de maternité.

Méthodes: Des entretiens en personne approfondis, suivant un guide semi-structuré, ont été menés avec 14 membres du personnel de nettoyage de trois structures sanitaires de l'État dans les comtés de Nairobi et de Kiambu (Kenya), en août et septembre 2016. Les résultats ont été codés et catégorisés selon une approche d'analyse de contenu thématique.

Résultats: Le personnel de nettoyage interrogé a déclaré effectuer des services allant au-delà des responsabilités d'entretien types, y compris l'apport d'un soutien affectif, informatif et matériel aux patientes des services de maternité. Il estimait subir un manque de respect lorsque les patientes présentaient une allure peu soignée ou saignaient. Ces exemples révèlent cependant la nécessité pour le personnel de nettoyage de mieux comprendre les processus du travail et de l'accouchement. Le personnel interrogé a également exprimé un désir de formation en matière de compétences interpersonnelles, en vue d'une meilleure interaction avec les femmes.

Conclusion: La participation directe du personnel de nettoyage aux soins de maternité des patientes représente un symptôme alarmant de structures sanitaires surchargées, d'effectifs insuffisants et de formation inadéquate. Cette catégorie d'effectifs sanitaires, essentielle mais généralement négligée, mérite un soutien approprié. Une recherche approfondie doit être entreprise pour comprendre et combler les lacunes du système de santé et pour améliorer la qualité de prestation des soins de maternité.

Authors' Affiliations

Ginger Golub is senior research and business development manager, and Allison Stone is deputy country director—both with Innovations for Poverty Action, Nairobi, Kenya. May Sudhinaraset is assistant professor, University of California, Los Angeles Fielding School of Public Health, Los Angeles, CA, USA. Katie Giessler is senior research analyst, University of California, San Francisco Institute for Global Health Sciences, San Francisco, CA, USA. Kendall Dunlop-Korsness is senior engagement specialist, American Red Cross, Los Angeles, CA, USA.

Disclaimer
The views expressed in this publication do not necessarily reflect those of the Guttmacher Institute.

International Perspectives on Sexual and Reproductive Health