Pages 110 - 120

Évolution des législations relatives à l’IVG: 1998–2007

Contexte

Le manque d'accès des femmes à l'avortement légal contribue largement aux hauts taux de mortalité et morbidité maternelles enregistrés dans le monde. Cet article décrit les changements venus affecter la légalité de l'avortement dans le monde depuis 1998.

Méthodes

Les textes complets des nouvelles législations relatives à l'avortement, le plus souvent obtenus directement de sites Web gouvernementaux officiels, ont été passés en revue, à la recherche de changements. Dans la mesure du possible, l'information repose aussi sur l'examen des textes légaux complets. Le Recueil international de législation sanitaire (publié par l'OMS) et Abortion Policies: A Global Review (publiée en 2002 par la Division de la population de l'ONU) comptent également au nombre des sources consultées.

Résultats

Depuis 1998, 16 pays ont accru le nombre de raisons licites d'avortement; les juridictions d'État de deux autres ont étendu les motifs admis. Deux pays les ont réduits. D'autres pays encore ont maintenu leurs indications existantes mais adopté des changements affectant l'accès à la procédure.

Conclusions

La tendance mondiale à la libéralisation des lois sur l'avortement observée en 1998 s'est poursuivie. La reconnaissance de l'impact des restrictions de l'avortement sur les droits humains des femmes joue un rôle grandissant dans les efforts d'assurance de l'accès à l'avortement.

Authors' Affiliations

Reed Boland is research associate, Department of Population and International Health, Harvard School of Public Health, Boston, MA, USA, and editor of the Annual Review of Population Law Web site. Laura Katzive is deputy director, International Legal Program, Center for Reproductive Rights, New York.

Disclaimer
The views expressed in this publication do not necessarily reflect those of the Guttmacher Institute.

International Perspectives on Sexual and Reproductive Health