Donate Now

Connect With Us

Search form

Pages 58 - 67

Incidence of Induced Abortion by Age and State, Mexico, 2009: New Estimates Using a Modified Methodology

Contexte

Généralement fort restrictives, les lois qui régissent l’avortement au Mexique sont déterminées à l’échelle de chaque état; des données au niveau de l’état sont par conséquent essentielles à la prise de décisions stratégiques éclairées. De plus, des estimations relatives à l’avortement en fonction de l’âge sont nécessaires étant donné la préoccupation sociétale concernant le risque de grossesse non désirée et d’avortement parmi les jeunes femmes.

Méthodes

Approche établie pour l’obtention d’estimations nationales et régionales générales, la méthode AICM d’évaluation de l’incidence de l’avortement en fonction des complications traitées a été étendue pour produire les premières estimations par groupes d’âge et états. Les données incluent les statistiques gouvernementales sur les patientes après avortement et les estimations des professionnels de la santé concernant les complications de l’avortement. Les états sont classifiés en six régions suivant leur niveau de développement.

Résultats

En 2009, le taux d’avortement général du Mexique était de 38 pour mille femmes âgées de 15 à 44 ans, soit 54 pour mille dans la Région 1 (Mexico – région la plus développée), 35 à 41 pour mille dans les Régions 2, 3 et 4 modérément développées et 26 à 27 pour mille dans les Régions 5 et 6 les moins développées. Au niveau des états, les taux d’incidence de l’avortement et de traitement des complications de l’IVG s’alignent généralement sur le niveau de développement, avec quelques exceptions toutefois. Les taux d’avortement en fonction de l’âge atteignent leur plus haut niveau parmi les femmes âgées de 20 à 24 ans, pour diminuer ensuite régulièrement avec l’âge. La tendance est observée à l’échelle nationale, régionale et dans la plupart des états.

Conclusion

L’extension de la méthode AICM en vue de l’obtention de données à l’échelle de l’état et en fonction de l’âge est faisable. L’avortement non médicalisé est courant dans tous les états du Mexique, en particulier parmi les femmes de 15 à 24 ans, laissant entendre un besoin d’amélioration des services de planification familiale et après avortement.

Authors' Affiliations

Fatima Juarez is professor of demography, El Colegio de Mexico, Mexico City, and senior fellow, Guttmacher Institute, New York. Susheela Singh is vice president for research, Guttmacher Institute.

Acknowledgment

The authors thank Sandra G. Garcia and Akinrinola Bankole for reviewing early drafts of the article, and Isaac Maddow-Zimet for his help in data analysis. In addition, they thank Sandra G. Garcia and Claudia Diaz Olavarrieta for their assistance in obtaining data, as well as the staff of the Dirección General de Información en Salud, who provided guidance on the use of their data. The authors are also grateful to the Population Council–Mexico for their financial support of the study.

Disclaimer
The views expressed in this publication do not necessarily reflect those of the Guttmacher Institute.

International Perspectives on Sexual and Reproductive Health