Pages 143 - 153

Legal Abortion Levels and Trends By Woman’s Age at Termination

Contexte

Les évaluations des niveaux et tendances de l’avortement en fonction de l’âge des femmes au moment de la procédure peuvent servir à surveiller celles des grossesses non planifiées suivant l’âge et apporter une information utile aux programmes et politiques concernés.

Méthodes

Des données concernant l’incidence de l’avortement légal ont été compilées auprès des offices nationaux de la statistique et d’après les enquêtes nationalement représentatives de plus de 40 pays où la procédure est généralement accessible. Les taux d’avortement en fonction de l’âge et la répartition des IVG suivant l’âge ont été calculés, avec examen des tendances depuis 1996 et 2003. Des estimations sousrégionales et régionales ont été établies pour les zones géographiques où la majorité de la population était représentée par les données.

Résultats

L’année médiane des estimations les plus récentes de l’avortement en fonction de l’âge de la femme est 2009. Les adolescentes représentent une part moindre des avortements pratiqués que leur part de la population dans la majorité des pays admis dotés de données. Dans la plupart des pays, les taux et les proportions d’IVG les plus élevés en fonction de l’âge concernent les femmes de 20 à 29 ans. Depuis 1996, les taux d’avortement parmi les adolescentes ont augmenté le plus en Belgique, aux Pays-Bas et en Écosse (22–42%), tandis qu’ils diminuaient le plus en Estonie, en Hongrie, en Islande, en Slovaquie et en Slovénie (40–55%). La proportion des avortements obtenus par les adolescentes est plus élevée en Amérique du Nord (18%) qu’en Europe dans l’ensemble (11%), bien que la proportion atteinte dans le nord européen (18%) soit identique à celle relevée en Amérique du Nord.

Conclusions

Les taux d’avortement supérieurs dans certains groupes d’âge reflètent probablement des niveaux de besoin de contraception non satisfait ou une difficulté de pratique contraceptive constante et efficace supérieurs à la moyenne, ainsi qu’un plus grand désir d’éviter la maternité. Chacune des tendances observées présente des implications concernant les besoins de services et d’information au sein des pays.

Authors' Affiliations

Gilda Sedgh is senior research associate, Akinrinola Bankole is director of international research, Susheela Singh is vice president for research and Michelle Eilers is research assistant—all with the Guttmacher Institute, New York.

Acknowledgment

The authors thank Evert Ketting for his role in data collection and assessments of data quality, and Alyssa Tartaglione for her help with data collection and data management.

Disclaimer
The views expressed in this publication do not necessarily reflect those of the Guttmacher Institute.

International Perspectives on Sexual and Reproductive Health

Support Our Work

Your support enables the Guttmacher Institute to advance sexual and reproductive health and rights in the United States and globally through our interrelated program of high-quality research, evidence-based advocacy and strategic communications.