The Oportunidades Conditional Cash Transfer Program: Effects on Pregnancy and Contraceptive Use Among Young Rural Women in Mexico

Contexte

Oportunidades est un vaste programme de transfert conditionnel d’espèces au Mexique. Il importe d’examiner si le programme produit un effet direct sur l’expérience de la grossesse et la pratique contraceptive parmi les jeunes femmes des milieux ruraux, mis à part ceux obtenus par le biais de l’éducation.

Méthodes

Les données des vagues 1992, 2006 et 2009 d’une enquête en population nationalement représentative ont servi à décrire les tendances de l’expérience de la grossesse, de la pratique contraceptive et de l’éducation parmi les adolescentes (15 à 19 ans) et les jeunes femmes adultes (20 à 24 ans) du Mexique rural. Pour examiner les différences d’expérience de la grossesse et de pratique contraceptive moderne courante parmi les jeunes femmes, des analyses de régression logistique multivariées ont été effectuées sur des échantillons de 2006 appariés de femmes avec et sans exposition à Oportunidades, les probabilités prédites ont été calculées et les effets indirects ont été estimés.

Résultats

Sur les trois vagues de l’enquête, la proportion d’adolescentes et de jeunes femmes adultes déclarant avoir jamais été enceintes demeure égale (33–36%) tandis que la pratique contraceptive augmente régulièrement (de 13% en 1992 à 19% en 2009). Le niveau de scolarité augmente de manière spectaculaire, la proportion de femmes dotées d’une éducation secondaire passant de 28% en 1992 à 46% en 2009. Dans les analyses multivariées, l’exposition à Oportunidades ne paraît pas associée à l’expérience de la grossesse parmi les adolescentes. Le niveau de scolarité, l’état matrimonial, l’expérience de la grossesse et l’accès à l’assurance santé — mais pas l’exposition à Oportunidades — sont associés positivement à la pratique contraceptive moderne parmi les adolescents et les jeunes femmes adultes.

Conclusion

Par son effet sur l’éducation, le programme Oportunidades influence indirectement la fécondité des adolescentes. Il importe que le Mexique se concentre sur des stratégies d’accroissement de la pratique contraceptive parmi les jeunes femmes nullipares des milieux ruraux, indépendamment de leur inscription à Oportunidades.

Authors' Affiliations

Blair G. Darney, at the time of this analysis, was a doctoral student in the Department of Health Services, School of Public Health, University of Washington, Seattle, USA. Marcia R. Weaver is research associate professor, Emmanuela Gakidou is professor and Dilys Walker is associate professor—all with Department of Global Health, University of Washington. Sarah Prager is associate professor, Department of Obstetrics and Gynecology, University of Washington. Sandra G. Sosa-Rubi is investigator and Edson Servan-Mori is analyst—both with Instituto Nacional de Salud Publica, Cuernavaca, Mexico.

Acknowledgment

The research on which this article was based was supported by Society of Family Planning Student Award #SFP5–2 and Agency for Health Care Research and Quality T32 Postdoctoral Award #HS017582, Predoctoral Award #HS013853, and Clinical and Translational Science Award #NCRR025016. No funding source had any role in the design, writing or decision to publish this manuscript. The views and opinions expressed are those of the author or authors, and do not necessarily represent the views and opinions of Society of Family Planning or the National Institutes of Health.

Disclaimer
The views expressed in this publication do not necessarily reflect those of the Guttmacher Institute.

International Perspectives on Sexual and Reproductive Health